◀ Retour

Qu'est ce que l'Analyse du Cycle de Vie (ACV) ?

Représentation de la valorisation dans le cycle de vie

Le cycle de vie d'un produit

Avant d'aborder ce qu'est l'analyse du cycle de vie (ACV), il faut rappeler ce qu'est un cycle de vie produit. Chaque équipement est déterminé par plusieurs étapes qui forment son cycle de vie :

  • La naissance du produit qui va comprendre l'extraction des matières premières, la fabrication, le transport et la distribution de l'équipement
  • La vie du produit où le produit va être utilisé
  • La mort du produit par la valorisation ou par l'élimination

Schéma du cycle de vie d’un produit

Source – Académie NR

Chacune de ces étapes impactent l'environnement. Prenons quelques exemples :

  • L'extraction et la production des matières premières utilise de nombreuses ressources : les matières extraites en elles-mêmes, des substances dangereuses, de l'énergie et de l'eau. On vient ici polluer, voire détruire, des écosystèmes, porter atteinte à la biodiversité et impacter sur le climat.
  • Le transport nécessite du carburant. La conséquence directe de cette étape va être l'émission de CO2 et la pollution de l'air.
  • Le déballage d'un produit produit des déchets.
  • La valorisation (recyclage) comme l'élimination vont avoir des impacts sur le climat à cause d'émissions toxiques.

L'Analyse du Cycle de Vie (ACV)

Vient alors l'analyse du cycle de vie (ACV). Elle permet d'évaluer les effets environnementaux à chaque étape du cycle de vie du produit en analysant les flux entrants (fabrication du produit) et sortants (pollution). C'est ce qu'on appelle l'approche multicritère.

L'ACV, normalisée par les ISO 14 040 à 14 043, peut être élargie aux trois piliers du développement durable. Initialement, seul l'aspect écologique est pris en compte ; mais on peut y ajouter l'aspect social avec des conditions de travail respectueuses des travailleurs et de leur santé, la création d'emplois, la création de produits utiles aux clients, qui contribuent à leur bien-être, ... L'aspect économique prend également sens avec la création d'emplois de qualité, des travailleurs suffisamment rémunérés, la création de produits qui permettent aux utilisateurs de réduire leur empreinte écologique, ...

C'est donc un outil d'aide à la décision : on peut se servir de l'Analyse du Cycle de Vie pour comparer des produits entre eux, pour faire durer ses produits en termes d'utilisation et d'entretien ou pour valoriser le produit de la meilleure façon en fin de vie.

La méthodologie de l'Analyse du Cycle de Vie

L'ACV est une démarche itérative qui se décompose en 4 étapes.

Définition des objectifs et du champ de l'étude

En premier lieu, il est important de cadrer son ACV en définissant :

  • Des objectifs en fonction de l'application qui en sera faite (amélioration d'un produit, comparaison, marketing, critères d'écolabellisation, choix de filières de valorisation, ...),
  • La raison pour laquelle l'ACV est mise en place
  • La cible de l'étude
  • Le périmètre de l'analyse
  • La manière dont seront diffusés les résultats
  • Les fonctions du produit étudié
  • L'unité fonctionnelle choisie (exemple de l'ADEME : Pour un stylo : couvrir une longueur d’écriture de 20 km. Exemple d’application ici : si un stylo A génère deux fois moins d’impacts sur l’environnement qu’un stylo B, mais que le stylo A doive être renouvelé au bout de 10 km d’écriture alors que le stylo B couvre une longueur d’écriture de 20 km, il faut multiplier les impacts du stylo A par deux pour pouvoir les comparer à ceux du stylo B. Résultat : les impacts réels des deux stylos sont équivalents.)
  • Les frontières du système étudié
  • Les limites de l'étude
  • Les hypothèses générales
  • La méthodologie d'évaluation
  • Les règles d'affection
  • L'exigence sur la qualité des données et la gestion des données manquantes
  • Le type et format du rapport
  • Le besoin d'une revue critique

Inventaire de cycle de vie (ICV)

Il s'agit de l'étape la plus compliquée de l'Analyse du Cycle de Vie. Elle représente 50 à 75% du travail sur l'ACV. L'objectif ? Faire la liste exhaustive des flux entrants et sortants pour chaque étape du cycle de vie du produit.

Les flux entrants se composent des matières premières et de l'énergie nécessaire tandis que les flux sortants représentent les déchets et rejets émanant des différentes étapes du cycle de vie. Les données récoltées se répartissent alors en deux catégories : les facteurs d'activité (kWh consommés, km parcourus, tonnes transportées, ...) et les facteurs d'émission (g de NOx émis dans l'air, g de PO4 émis dans l'eau, ...)

Évaluation des impacts

L'inventaire peut être traduit en deux types d'indicateurs environnementaux :

  • Les indicateurs d'impacts potentiels avec la méthode Midpoint : des impacts changement climatique, destruction de la couche d'ozone, formation ozone photochimique, acidification, eutrophisation, écotoxicité, toxicité humaine, disparition des ressources, ...
  • Les indicateurs de dommages potentiels avec la méthode Endpoint : des dommages sur la santé humaine, sur les écosystèmes ou sur les ressources.

On utilise le plus souvent un logiciel d'ACV pour faire la modélisation.

Interprétation des résultats obtenus en fonction des objectifs retenus

Dans cette étape, on évalue la robustesse et la cohérence des résultats par rapport objectifs fixés pour l'étude. Dans cette conclusion de l'ACV, on apporte des recommandations et souligne les points marquants de l'étude.

En fonction des difficultés rencontrées, des résultats obtenus non satisfaisants, d'hypothèses mal définies, il est possible de retravailler les différentes étapes de l'Analyse du Cycle de Vie.

Le plus : la revue critique

Une dernière étape peut avoir lieu : la revue critique. Elle garantie la qualité scientifique et technique de l'étude ACV. Des personnes externes, qualifiés sur l'ACV et sur le secteur d'activité, vérifient l'ensemble de l'étude et peuvent fournir la certification ISO 14044. Ces experts vérifient les méthodes, les données utilisées, les calculs, les interprétations, la transparence et la cohérence globale du rapport.

Sources :

ADEME - L'analyse du cycle de vie

Les Cahiers du Développement Durable - L'analyse du cycle de vie d'un produit ou d'un service

Pôle éco-conception - Analyse du Cycle de Vie (ACV)

◀ Retour à la page d'accueil

Cela peut vous intéresser :

Projets

Saas ou On-Premise : lequel choisir ?

Photo d’illustration des serveurs pour une solution On Premise
DÉCOUVRIR
Projets

Neutralité carbone, de quoi parle-t-on ?

Photo illustrant les émissions de carbone
DÉCOUVRIR
Projets

Le Cyber World CleanUp Day chez Spécinov

Spécinov participe au Cyber World CleanUp Day
DÉCOUVRIR
Projets

Le lexique du numérique responsable

Découvrir le lexique du numérique responsable
DÉCOUVRIR
Projets

Design thinking : « révélateur de services innovants »

Le design thinking, une approche tournée vers l’innovation
DÉCOUVRIR