Agir pour la sobriété numérique

Publié le 06/09/2022 Rédigé par Jérémy, développeur

Sobriété. 

C'est un mot que nous entendons de plus en plus dans notre quotidien. Un mot qui fait appel à la simplicité, au zéro-gaspillage, à l'efficacité ou encore à la déconsommation. Mais qu'y a-t-il réellement derrière l'expression "sobriété numérique" ? Quelles sont les pratiques à mettre en place pour être plus sobre ?

Pourquoi la sobriété numérique est au cœur des sujets ?

Pour ne donner qu'un seul chiffre, on estime aujourd'hui que 4% des émissions des gaz à effet de serre (GES) sont dues au numérique. Et ce chiffre pourrait doubler d'ici 2025 si l'on continue sur la même lancée.

Pour tendre vers un modèle plus sobre, on commence à voir apparaître de nouvelles règles au niveau législatif. 

On peut citer dans un premier temps la loi anti-gaspillage du 20 février 2020. L'objectif : miser sur l'économie circulaire à la place du "tout jetable". Cette loi met en avant plusieurs axes dont la meilleure information du consommateur et la lutte contre l'obsolescence programmée. 

Août 2021, la loi climat et résilience a été adoptée. Elle porte sur la lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets, visant à accélérer la transition écologique de la société et de l'économie française. 

Peu de temps après, en novembre 2021, un nouvelle loi est promulguée : la loi REEN. Cette fois-ci, le secteur du numérique est directement visé en cherchant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France.

Qu'est-ce que la sobriété numérique ?

La sobriété numérique est une démarche qui vise à réduire l'impact environnemental du numérique. Cet impact comprend les émissions de gaz à effet de serre (GES), l'épuisement des ressources non renouvelables (minérales et fossiles) ou encore l'impact sur les ressources en eau et sur l'énergie primaire (énergie non transformée). 

Comme son nom l'indique, elle consiste en la conception de services et équipements numériques plus sobres sur tout le cycle de vie.

Cette notion touche également l'aspect comportemental des individus. La sobriété numérique pousse à modérer ses usages quotidiens et à modérer la démultiplication des équipements.

Adopter des pratiques numériques plus sobres

Comment faire pour mettre la sobriété numérique en place ? 

On vous donne une technique pour mettre la sobriété numérique en place. Cette technique, c'est le principe des 5R :
  • Refuser
  • Réduire
  • Réparer
  • Réutiliser
  • Recycler 

Grâce à cette méthode, vous pourrez adapter vos pratiques numériques actuelles vers des habitudes plus sobres et plus durables.

Pour vous aider à comprendre la démarche, voici quelques exemples concrets.

Refuser

  • L’ordinateur le plus « vert » est celui qu’on ne fabrique pas alors pensez à allonger la durée de vie des vôtres au lieu d'un acheter un nouveau. 
  • Interrogez-vous sur les besoins/usages pour vous ou vos collaborateurs dans le cadre professionnel. Avez-vous vraiment besoin d’un nouvel ordinateur ? écran ? téléphone ?

Réduire

  • Réduisez le nombre d’équipements. Par exemple : évitez les imprimantes de bureau individuelles et privilégiez les imprimantes multifonctions (imprimante, scanner, copieur). 
  • Activez le mode économique sur les équipements. 
  • Éteignez les écrans. 
  • Privilégiez le Wifi à la 4G et coupez la connexion quand vous n'en avez pas besoin.

Réparer

  • Allongez la durée de vie en prenant soin et en faisant réparer si besoin vos appareils. 
  • Prenez en compte l'indice de réparabilité qui facilitera les réparations à venir.

Réutiliser et Recycler

  • Un PC qui quitte l’entreprise peut être encore fonctionnel et peut être valorisé et reconditionné. Les composants peuvent être réutilisés et les matières premières peuvent être recyclées. Cela permet d’économiser autant, sinon plus d’énergie que toute celle consommée pendant ses années d’utilisation. 
  • Dons à des associations (Emmaus Connect par exemple) 
  • Pensez également à faire reconditionner vos anciens téléphones (Je donne mon téléphone ou Itancia)

Sur la même thématique